Concernant l'état financier de Nadeshicon, et la décision de ne pas reporter l'édition 2020 – Festival Nadeshicon
3 au 5 avril 2020
Centre des congrès de Québec
Maintenant que la poussière est retombée un peu, nous souhaitons adresser quelques points. Tout d’abord, nous souhaitons vous offrir un énorme merci pour l’abondance d’amour dont vous nous avez fait part dans les 24 dernières heures. Nous sommes profondément touchés et ne pourrions désirer une meilleure communauté.
Concernant notre état financier, le titre de cette publication était peut-être un peu trop inquiétant pour rien. Nous sommes chanceux compte tenu des circonstances, car nos pertes financières liées à l’annulation sont heureusement minimes; plusieurs des dépenses les plus importantes n’étaient qu’à un cheveux de se finaliser tandis que d’autres sont remboursables. Nous apprécions néanmoins du fond du cœur les nombreuses offres voulant nous faire don des montants à être remboursés, que ce soit pour les précommandes ou pour les espaces dans la salle marchande.
Cela étant dit, tous ne sont pas aussi chanceux. Plusieurs des artistes et marchands qui étaient sensés faire partie du festival ont déjà déboursé d’importantes sommes pour produire leurs articles, ou bien leur modèle d’affaires repose principalement sur les conventions. À cet effet, nous vous encourageons à encourager ceux que vous connaissez déjà si vous en avez la possibilité. Si vous n’en connaissez pas, n’ayez crainte: nous travaillons sur un petit projet en ce sens~
Outre notre propre événement et les partis affectés directement par lui, nous vous encourageons de tout cœur à offrir votre support à Costume-Con 38 in Montreal, qui était sensé avoir lieu cette fin de semaine. Bien que nous aillons été chanceux en ce sens où notre événement n’avait lieu que dans quelques 3 semaines, Costume-Con n’a pas cette chance. Contrairement aux virus, l’amour est tout à fait sécuritaire à partager!
Enfin, l’éléphant dans la pièce: la décision de ne pas reporter l’édition 2020 de Nadeshicon. Nous savons que plusieurs d’entre vous ont eu le cœur brisé par cette décision, mais plusieurs raisons y ont mené. La première, mais non la moindre, est la simple quantité de travail qui aurait à être refait dans un délais bien plus court; une convention prend de nombreux mois à préparer, et compresser ces tâches ainsi représenterait un défi plus que colossal. La deuxième raison précède en un sens la première: pour que les activités à préparer aient lieu, il leur faut un espace physique où elles pourront se dérouler. Suite à l’annonce d’hier, les établissements comme le Centre des congrès ont une bonne douzaine de patates chaudes avec lesquelles jongler, ne facilitant pas une réservation déjà difficile en pleine saison des conventions à un délais si court. Enfin, même si tous ces facteurs venaient à s’aligner d’une manière ou d’une autre, nous ignorons jusqu’à quand cette crise durera. Nous préférons ainsi tourner la page et nous concentrer sur l’avenir.
Nous comprenons votre frustration face à la situation, et savons qu’elle découle de votre appréciation pour notre événement. Nous espérons néanmoins que vous comprendrez les circonstances qui nous ont poussés à faire ces choix. D’ici à une prochaine fois, n’oubliez pas de protéger les Raphtalias de ce monde et de chanter lorsque vous vous laverez les mains; bien que la publication d’où ces références proviennent ait mûri tel du lait sur un comptoir ensoleillé, ces conseils sont toujours de mise!